Casa Payer

Encore mieux que cinq étoiles, des millions: venez nous render visite. Casa Payer est comme un vieux vaisseau: nous vous attendons à bord pour naviguer à travers la forêt.

Luca et Paola

Casa Payer est une maison en pierre attrayante, offrant une cuisine végétalienne.
C’est un projet de vie, le notre, que nous partageons avec nos hôtes en proposant des séjours écologiques, avec une cuisine végétale maison. [Tout lire ]

Casa Payer est une ENTREPRISE INNOVANTE:
découvrez comment nous avons réussi à le faire

Chambres

V

à partir de 90 € par jour

L

à partir de 70 € par jour

N

à partir de 70 € par jour

ABC de Casa Payer

LE BOIS JARDINIER

L’espace entre la forêt et notre presence s’est transformé en un bois jardinier: des plantes ornementales cultivées, des arbres à fruit et des aromates vivent côte à côte avec les herbes et plantes spontanées, entrainant une contamination entre le sauvage et le domestique. Vous pouvez voir le potager depuis le balcon du solarium ou y entrer comme dans un jardin.

CUISINE VEGETALE

Nous proposons une cuisine végétale, faite maison, fraîche, selon des recettes de saison, saines et délicieuses. Le choix et la préparation des ingredients sont fondamentaux pour nous. Nous nous fournissons chez des producteurs locaux de qualité. Certains des fruits, légumes et plantes aromatiques poussent dans le potager et dans les jardins de la maison.

LE PAIN

Le Samedi soir les hôtes de Casa Payer peuvent participer à préparation du pain, en pétrissant ensemble les farines biologiques moulues à la pierre. Nous cuisons pain et pizzas dans le grand four à bois que nous chauffons en utilisant le bois récolté par terre dans la forêt à la fin de l’hiver.

LE FARNIENTE

C’est faire sans avoir d’attentes, sortir de sa zone de confort et casser les habitudes, changer de point d’observation. L’oisiveté et la contemplation en font partie, et aussi marcher pieds nus pour rétablir le contact avec la Terre et avec soi-même. De même écouter le bruit du torrent et redevenir un cueilleur nomade.

LES ESPACES

Il y a beaucoup d’endroits à explorer, pour être seul ou être ensemble: le jardin des herbes, la cour avec solarium, le pré, les hamacs dans le bois de bouleaux, les terrasses couvertes, le potager, la salle avec vue sur la forêt, où nous servons le petit-déjeuner et les autres repas, la salle mantra, vieille grange reconvertie en salle panoramique.

QUE FAIRE

Casa Payer vous met déjà sur un itinéraire vert, peu prétentieux et peu connu, un territoire en retrait, à l’état sauvage depuis que l’agriculture a jetté son dévolu sur les “terres faciles” des plaines. Les collines proposent des marches à la portée de tous et toutes. Cette vallée est une vallée vaudoise, et son histoire est souvent racontée à travers des lieux naturels.

QUI PEUT-ON RENCONTRER?

Si l’on vient en voiture, il faut faire attention à ne pas écraser les grenouilles et salamandres sur la route de la forêt. En hiver, les mésanges, les rouges-gorges et les autres oiseaux viennent béqueter les graines et le pain que nous accrochons aux branches des arbres autour de la maison, surtout quand il neige. Nous plantons beaucoup de plantes à baies: ells sont magnifiques et elles attirent beacoup d’oiseaux avec leurs fruits.

ÉCOCONSTRUCTION

Casa Payer est faite de forêt: avec les arbres, la pierre et la terre argilleuse du bois dans lequel elle est immergée. Nous l’avons restructurée en respectant les techniques de construction originales, selon des critères de construction écologique, et avec l’envie d’habiter cet endroit ancien, où résonnent l’énérgie ancestrale de la pierre et l’harmonie du bois.

 

Qui sommes nous

Paola et moi, voyageurs de l’Asie, avons décidé de nous arrêter pour accueillir, pour «mettre des racines» dans la forêt et partager avec nos hôtes une expérience de vie végétalienne, rurale, en harmonie avec l’environnement.


C’est ainsi qu’est née Casa Payer, b&b et notre demeure. Vivre dans les bois est notre voyage dans la vie sauvage. C’est sur le sentier de cette ancienne demeure dans un “bois-jardin” que commence notre voyage d’un Km à peine mais “hors du monde”.

TOUT LIRE

Nouvelles de la forêt

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
3 days ago
Stamattina ho servito le colazioni e adesso mi  dedico a miscelare nuove tisane. È un lavoro che mi piace molto. Raccogliere nel giusto momento, essiccare con cura e creare nuovi accostamenti. Mi lascio ispirare e le mani sanno cosa fare. Certe volte nel silenzio altre volte con musica indiana o jazz.
Buon autunno a tutti.

Stamattina ho servito le colazioni e adesso mi dedico a miscelare nuove tisane. È un lavoro che mi piace molto. Raccogliere nel giusto momento, essiccare con cura e creare nuovi accostamenti. Mi lascio ispirare e le mani sanno cosa fare. Certe volte nel silenzio altre volte con musica indiana o jazz.
Buon autunno a tutti.
... See MoreSee Less

1 week ago
Nonostante la siccità di questanno non abbiamo mai avuto un prato così verde. Il piccolo ma efficace tosaerba elettrico taglia lerba e la trita. Con questo sistema, chiamato mulching, il prato pacciamato si rigenera, si protegge dalla poca acqua e dai raggi del sole ed è morbido e soffice

Nonostante la siccità di quest'anno non abbiamo mai avuto un prato così verde. Il piccolo ma efficace tosaerba elettrico taglia l'erba e la trita. Con questo sistema, chiamato mulching, il prato pacciamato si rigenera, si protegge dalla poca acqua e dai raggi del sole ed è morbido e soffice ... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Noi riutilizziamo l’erba per la pacciamatura dell’orto ,in questo modo il terreno trattiene l’umidità e serve poca acqua per innaffiare 🤗

Grazie di esistere, Luca e Paola!

Ciao , quante cosa, che apprendo.Non è mai troppo tardi, come si suol dire.Un abbraccio da noi.

3 weeks ago
Questa mattina sono andata a raccogliere il basilico nel bosco delle amache. Dapprima lo avevo seminato nellorto ma i raggi cocenti del sole non ne hanno permesso la crescita.
Allombra del bosco invece è cresciuto ben protetto nelle stesse vasche con fragole, mirtilli e Zinnie.

Questa mattina sono andata a raccogliere il basilico nel bosco delle amache. Dapprima lo avevo seminato nell'orto ma i raggi cocenti del sole non ne hanno permesso la crescita.
All'ombra del bosco invece è cresciuto ben protetto nelle stesse vasche con fragole, mirtilli e Zinnie.
... See MoreSee Less

Comment on Facebook

Che alto il vostro basilico! È cresciuto bene davvero! 🤣