Casa Payer

Que faire

Le samedi est le jour du pain; il est possible de participer au pétrissage de pain et pizza au levain que nous cuisons dans notre four à bois. La pizza, garnie de nos sauces spéciales, est servie au dîner à ceux qui ont reservé.

À à peine 1km de nous il y a l’Observatoire Astronomique Urania qui propose des soirées culturelles, des visites et des observations au telescope, mêlant competence et convivialité. Parmi les hôtes célèbres est l’ astronaute Paolo Nespoli.

Une autre chose chouette à faire est l’école de tissage de Matteo Salusso, aussi bien pour débutants que pour approfondir des techniques traditionnelles et etniques. Déjà pensé à tisser l’ortie? Des métiers à tisser construits maison sont en vente.

Pour vivre la nature depuis le règne de l’eau, il y a Francesco! Son école de Kayak, Free Flow, propose aussi des descentes en rafting. Francesco est un enseignant reconnu au niveau international.

L’école de Naturopatia, Istituto Rudy Lanza, est une excellence italienne située juste à côté de chez nous à Luserna San Giovanni.

À Torre Pellice, l’art contemporrain est en scène à la  Galleria Tucci Russo, qui représente des artistes de partout dans le monde.

Casa Payer vous met déjà sur un itinéraire vert, peu prétentieux et peu connu, un territoire en retrait, à l’état sauvage depuis que l’agriculture a jetté son dévolu sur les “terres faciles” des plaines.

Les collines proposent des marches à la portée de tous et toutes. Le torrent Chiamogna, peuplé de crevettes d’eau douce, preuve de la pureté de son eau, accompagne certaines de ces marches: le descendre ou le remonter?

Deux parcours en boucle sont adaptés à la Walking Meditation.

Une variété géologique complexe caractérise cette forêt où l’on peut encore trouver des traces d’une ancienne minière de graphite: il est possible d’en récolter des bouts et d’écrire!

Cette vallée est une vallée vaudoise, et son histoire est souvent racontée à travers des lieux naturels comme la “ghiesa d’la tana”, une grotte où les vaudois persecutés se sont réfugiés pour continuer leur culte. Les feux de joie du 17 février célèbrent la reconnaissance des droits civils aux Vaudois en 1848: une myriade de feux brillent dans la nuit comme des étoiles. Les “écoles Beckwitt”, parsemées sur le territoire, ont permis la scolarisation dans chaque fraction. La Val Pellice est une des vallées les plus courtes de l’arc alpin, et cette particultarité géographique participe au sentiment de communauté: il est facile de rejoindre les endroits de la vallée haute.

Dans les rivières principales, le Pellice, l’Angrogna et le Luserna, il y a des “tumpi”, des piscines naturelles creusées dans la roche, dans lesquelles il est possible de se baigner et de faire de l’hydromassage, et même de plonger pour certaines. La marche la plus populaire est celle à la “conca del pra” qui suit la rivière Pellice jusqu’à sa source, où s’ouvre une vallée enorme, définie par les montagnes qui marquent la frontière avec la France. Le “vallone degli invincibili” est notre excursion préférée, en compagnie de la rivière Subiasco et d’un paysage de roches qui change continuellement.

Hors de la vallée, sont à visiter le parc du chateau de Miradolo, et les ruelles de Saluzzo… le reste est à découvrir!